page
Parc national Vuntut

Parc national Vuntut

Le parc national Vuntut a été créé en 1995 en vertu de l'Entente définitive de la Première Nation des Gwitchin Vuntut dans le but de conserver le mode de vie traditionnel et actuel des Gwich’in ainsi que les plans d’eau, les plantes et les animaux essentiels à leur culture. Ensemble, Parcs Canada, le gouvernement des Gwitchin Vuntut et le Conseil des ressources renouvelables du Nord du Yukon gèrent le parc en collaboration.

Le parc protège 4 345 kilomètres carrés de nature sauvage de l’Arctique dont peuvent bénéficier les Gwitchin Vuntut et tous les Canadiens. Le parc contribue à protéger une partie d’un important écosystème nordique qui abrite la harde de caribous de la Porcupine, l’une des plus grandes hardes de caribous en Amérique du Nord. Les Gwitchin Vuntut dépendent de la harde migratoire de caribous de la Porcupine pour leur survie physique, culturelle et spirituelle.

Quelque 500 000 oiseaux et 100 000 caribous traversent le parc chaque année.

Le terme Gwitchin Vuntut signifie « peuple des lacs ». Vuntut fait référence à Van Tat, la plaine Old Crow, un réseau complexe de plus de 2 000 lacs peu profonds. Les Gwitchin Vuntut vivent depuis des millénaires aux environs de la plaine Old Crow, des monts British et de la rivière Porcupine, dans le Nord du Yukon. Riche en poissons, en végétaux et en animaux sauvages, la plaine Old Crow assure la subsistance des Gwitchin tout au long des saisons. Ce vaste réseau de terres humides domine le tiers sud du parc national Vuntut.

Les parcs nationaux voisins du parc Vuntut comprennent, au nord, le parc Ivvavik et, à l’ouest, la Réserve faunique nationale de l’Arctique, qui traverse la frontière internationale.

Les ententes définitives établissent un certain nombre de zones spéciales de gestion et décrivent les modalités selon lesquelles elles sont gérées conjointement par le gouvernement du Yukon, le Canada et les Premières Nations.

Les zones spéciales de gestion peuvent être protégées par différentes lois selon ce qui doit être protégé. La Loi sur le Yukon, la Loi sur les parcs nationaux, la Loi sur les espèces sauvages du Canada et la Loi sur le patrimoine historique du Yukon sont autant de lois en vertu desquelles ces zones peuvent être protégées.