WATCH MORE VIDEOS
Video
Video
Video
Video
Video
Notre cheminement: Premières nations du Yukon et les revendications territoriales et l'autonomie gouvernementale
avril 23, 2020

Notre cheminement: Premières nations du Yukon et les revendications territoriales et l'autonomie gouvernementale

Les personnes Autochtones ont vécu au Yukon des milliers d’années.  Ceci est l’histoire de leur cheminement vers les revendications territoriales et les ententes d’autonomie gouvernements que plusieurs d’entre eux ont conclues. 

Près de 23% de la population du Yukon est Autochtone. La plupart de ces 23% appartiennent à l’une des 14 Premières nations qui habitent au Yukon. 

1876

En 1876, la Loi sur les Indiens est devenue la loi au Canada. Elle énonce certaines obligations du gouvernement du Canada et réglemente qui est défini comme un « Indien », ainsi que la gestion des terres, de l’argent et des ressources des bandes indiennes.

1898

Deux décennies plus tard, la ruée vers l’or du Klondike a amené des dizaines de milliers de chercheurs d’or au Yukon, ce qui a créé un bouleversement social et culturel aux Premières nations.

1902

Le chef des Ta’an Kwäch’än Jim Boss a reconnu les effets que les colons nouvellement arrivés avaient sur les peuple de Premières Nations et en 1902 il a rapproché un avocat à Whitehorse pour écrire des lettres au gouvernement du Canada. Il a demandé une compensation pour la perte de terre et de terrains de chasse par son peuple. 

1973

Mais ce n’est qu’en 1973 que les négociations sur les revendications territoriales ont commencé. Le 14 février, 1973 Elijah Smith et les leaders des Premières Nations du Yukon ont présenté le document avant-gardiste, « Together Today for our Children Tomorrow », au premier ministre canadien Pierre Elliott Trudeau. À ce moment, le conseil des Indiens du Yukon a été créé pour négocier les revendications territoriales au nom des peuples de Premières nations du Yukon. Les négociations ont pris 20 ans, mais les conseil des Indiens du Yukon, le gouvernement du Canada et le gouvernement du Yukon ont signé le l’Accord-cadre définitif ou ACD a déterminé que 8,6 % de la masse terrestre du Yukon devait devenir des terres visées par le règlement qui seront détenues et gérées par les Premières nations du Yukon. L’ACD a également créé un cadre pour la négociation des ententes et a désigné des conseils et des comités auxquels tous les Yukonnais peuvent participer pour formuler des recommandations au gouvernement.

Entre 1993 et 2005, 11 ententes définitives et ententes sur l’autonomie gouvernementale ont été créées.

Ententes définitives

Les ententes définitives sont des ententes sur des revendications territoriales ou des traités modernes qui portent sur:

• Utilisation et propriété des terres

• Utilisation et appropriation des ressources et

• Compensation financière

Ententes d’autonomie gouvernementales 

Les ententes sur l’autonomie gouvernementale donnent aux Premières nations le pouvoir d’élaborer leurs propres lois et d’établir des programmes et des services qui profitent à leurs citoyens. 

La Loi sur les Indiens ne s’applique plus au Premières nations autonomes du Yukon, et ils possèdent des pouvoirs semblables à ceux d’une province ou d’un territoire canadien.

Les 11 ententes définitives et d’autonomie gouvernementale du Yukon représentent près de la moitié de toutes ces ententes au Canada. Les Premières nations autonomes du Yukon gèrent des gouvernements qui ont des pouvoirs semblables à ceux d’un gouvernement provincial ou territorial canadien, notamment la gestion des terres et des ressources, la gouvernance, la prestation de programmes et de services à leurs citoyens, le patrimoine et la culture, les relations intergouvernementales et financières et le développement économique.

Apprenez-en plus sur www.mappingtheway.ca 

Narration par Sarina Primozic

Merci à tous ceux qui suivent pour les images présentées dans ce vidéo:

• Gouvernement du Yukon

• Musée MacBride 

• Librairie et Archives Canada

• Archives Yukon, Collection Judy Gingell 

• Gouvernement du Canada